Tag Archives: polémique

« L’attentat pâtissier », une agression comme les autres ?

10 Fév

C’est l’évènement médiatique qui agite le web depuis hier. Eric Zemmour, le célèbre polémiste s’est fait entarter en pleine rue en se rendant à la radio. Un acte revendiqué par « La section bruxelloise de l’Internationale pâtissière » qui souhaitait régler son compte au double Z. Noël Godin a fait des émules, au point d’avoir créer une nouvelle forme de contestation non violente. Ou presque….

S’attaquer à Eric Zemmour (voir la vidéo) est un geste hautement symbolique, à l’instar de Bernard-Henri Lévy, célèbre cible du leader du mouvement pâtissier, le chroniqueur de France 2 est un penseur réactionnaire dont les propos cristallisent toujours autant de passions. Pour preuve, il y a moins d’un mois, le tribunal correctionnel de Paris avait d’ailleurs requis la condamnation du chroniqueur Eric Zemmour pour diffamation et provocation à la discrimination raciale après ses propos controversés.

Des propos  tenus dans l’émission de Thierry Ardisson sur Canal +, « Salut les terriens », dans laquelle il avait déclaré que la « majorité des trafiquants de drogue étaient des noirs et des arabes« .

Le phrase de trop

Coutumier des sentences lapidaires, cette phrase était sans doute celle de trop, celle qui déclenchera la plus grande polémique en tout cas. Quelques mois plus tard, voilà donc Eric Zemmour entarté au panthéon des « pompeux cornichons » avec Bill Gates, Nicolas Sarkozy, BHL (sept fois), Jean-Pierre Chevènement et bien d’autres encore. Ces derniers avaient tous été la cible Noël Godin ou de sa garde la plus proche. Godin ou « Le Gloupier », père spirituel du mouvement anarcho-comique de « l’internationale pâtissière« .

Un mouvement qui ne fait pas toujours rire les victimes de ces attaques. Mais celles-ci se retrouvent bien souvent dans une situation particulière résultante de la nature même de l’attentat. Une réaction disproportionnée les faisant immédiatement passer pour de sinistres personnages, comme le montre cette célèbre scène où BHL serre les poings devant un Godin au sol, interdit devant tant l’agressivité du philosophe à la chemise blanche.

Un acte punissable

Même si l’entartage bénéfice d’une bonne image populaire, irrévérencieuse et joyeusement révolutionnaire, au regard de la loi il est condamnable comme toute agression sans chantilly. C’est ainsi qu’en octobre 2002, suite à une plainte de Jean-Pierre Chevènement, Noël Godin avait été condamné à 800 euros d’amende pour « violences volontaires avec préméditation« . Deux ans plus tard, cette peine fut même alourdie en appel à 2 500 euros, soit 7 531 euros avec les frais de justice.

Eric Zemmour, lui, n’a pas été entarté par « Le Gloupier » mais par des disciples bruxellois à l’humour potache, animés par le même goût de la provocation. Spécialiste en la matière, le chroniqueur n’a pourtant que moyennement apprécié le geste. Passant des insultes qu’on voit dans la vidéo à une déclaration de mépris envers des « abrutis« , l’auteur de « Mélancolie française » ne devrait à priori pas se tourner vers la justice pour faire condamner ses agresseurs.

La justice elle attend toujours Eric Zemmour, les délibérations de son procès pour racisme pourraient aboutir sur une condamnation bien réelle de l’écrivain. Sans blague…

Publicités