Tag Archives: James Deano

« Yo ? Non, peut-être ! » Le documentaire

19 Déc

Cover YNPE 2012

Salut à toutes et à tous !

Je vais faire court, depuis plus de deux ans, vous avez pu suivre toutes les informations sur mon documentaire « Yo ? Non, peut-être ! » ici-même sur le blog ou sur la page Facebook.

Aujourd’hui, je suis fier de partager avec vous ce doc de 26 minutes en immersion dans le monde du Hip Hop bruxellois.

N’hésitez pas à le commenter, partager et à faire circuler le projet autour de vous! Merci à tous pour le soutien. Non, peut-être !

Martin Vachiery

Publicités

La projection de « Yo ? Non, peut-être! »

28 Juil

Enfin ! « Yo ? Non, peut-être !« , le documentaire dont je vous parle depuis si longtemps sur le blog, sera projeté le mercredi 28 septembre 2011 au Centre culturel Jacques Franck à Saint-Gilles (Bruxelles).

Il a fallu prendre le temps de finaliser le docu, trouver une salle, une date et bien sûr prévenir tous les artistes pour organiser cet événement en collaboration avec l’ASBL Lézarts Urbains.

Débat et concerts

Car en plus de la projection du film (26 minutes), il y aura un débat avec les acteurs du mouvement Hip-Hop et surtout un showcase pour animer la suite de la soirée.

Sur scène, vous pourrez retrouver certains acteur du documentaire dans un mini-concert, avec Scylla, Rival, Gandhi, Convok, B-Lel, 13Hor, La Rez, Stan ou encore James Deano.

Pour les détails pratiques, rendez-vous sur l’event Facebook et sur la page officielle du projet.

L’intégrale des freestyles de YNPE

5 Mai

Petit cadeau pour ceux qui souhaitaient retrouver tous les teasers/freestyles de mon documentaire à venir sur la musique Hip-Hop à Bruxelles (Yo ? Non, peut-être !).

Les voici donc, dans l’ordre, compilés sur une seule page. Si vous voulez vous tenir au courant de l’actualité du docu, ça se passe ici !

Scylla

Convok

L’AB7 / L’AB2C

B-Lel

Rifino (La Rez)

James Deano

13Hor

James Deano rappe 5 sur 5

3 Mar

Décidément, après deux ans d’absence le rappeur James Deano a bien l’intention de faire parler de lui. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça marche ! Tout commence avec un clip pop et kitsch qui divise son public et agite les pages Facebook avant de revenir ensuite avec un excellent sketch en guise de réponse parodique.

Cette fois, James Deano s’est associé avec Déparone et son label bruxellois Give Me Five pour réaliser un « freestyle » vidéo. Dans ce mini clip, on retrouve « le buzz et l’argent du buzz » une chanson extraite de la future compilation du label qui sortira ce samedi 5 mars sur le web.

Deano et Give Me Five, un duo qui occupe une bonne place dans le 5 de base du Hip-Hop belge. Histoire de ne pas laisser ses fans en reste, le fils du commissaire vient d’ailleurs de lancer ses freestyle de la semaine sur sa page Facebook. Voici l’épisode 1.

La sombre déchéance de James Deano

19 Fév

Je vous en parlais il y a quelques semaines, le rappeur belge James Deano fait son grand retour sur la scène musicale…mais tout ne se passe pas vraiment comme prévu.

Son dernier clip « Dream Love » a reçu un accueil plutôt mitigé de son public qui lui reproche de trop s’écarter de la rue. Mais depuis…c’est le drame. Seul et incompris par ses anciens fans, paradoxalement, c’est en plein cœur de la rue qu’on le retrouve.

Les caméras de Nicolas Ceuppens pour « 50 Minutes Outside » l’ont suivi dans une journée comme tant d’autres sur le pavé namurois. Le résultat est accablant.

Salut l’artiste…

James Deano est de retour !

5 Fév

Et oui, le fils du commissaire fait son come-back dans la musique après un petit détour par les salles de cinoche et le stand-up.

Histoire de frapper un grand coup d’entrée de jeu, on retrouve un James Deano décalé, drôle et plutôt surprenant dans un clip très flashy aux influences 80’s. La chanson « Dream Love » est extraite d’un projet musical assez fou dont je vous reparlerai très vite. Elle raconte l’histoire d’un mec qui tombe amoureux d’une inconnue et qui n’ose pas lui déclarer sa flamme.

Ok, décrit de cette façon ça sent un peu la sitcom AB Productions, mais rassurez-vous, quand Deano s’attaque à l’amour il le fait avec sa gouaille et son style, spécialement pour vous les ladies !

Dans une interview qu’il m’accordait pour le reportage sur le Hip-Hop bruxellois  (« Yo ? Non, peut-être ! »), Deano explique qu’il repart dans un projet musical en « voulant tout reconstruire« , avec une « liberté totale« . Après avoir connu un énorme succès en 2008 avec son hit « Les Blancs ne savent pas danser », il s’était retiré de la musique pour se concentrer à ses nouvelles occupations humoristiques.

Mais on le retrouve en 2011, ressourcé et motivé comme jamais, l’un de ses « kiffe » serait de « se faire sponsoriser par une marque d’eau« . Un rappeur sponsorisé par une marque de flotte ce serait l’anti bling-bling par excellence, c’est tout James Deano.

Nouveau projet

Sans maison de disque, entouré de potes, d’artistes et de jeunes talents du mouvement, on retrouvera très vite un rappeur prêt à prendre tous les risques et tester tous les genres. N’en déplaisent à certains puristes du Hip-Hop.

Mais pour ceux qui l’ignoreraient encore, Deano est tout sauf un produit marketing ou un simple rappeur comique. Présent dans le milieu depuis plus de 10 ans, il a etrenné ses vieilles baskets dans des mixtapes et des projets rap aussi « street » que variés.

Vous le verrez d’ailleurs bientôt sur le blog dans un freestyle inédit, en attendant voici donc le tout dernier clip de James Deano : « Dream Love » réalisé par Alex Barbieux et Patrick Kiaba.